Catégorie: à la plage (page 1 sur 3)

dans mon sac de sport – le surf la tête dans le sable

6h30 – le réveil sonne, c’était pas vraiment prévu. C’est plutôt le réveil de la semaine ça. Je me rendors sereine bien au chaud sous la couette.

9h30 – le réveil sonne de nouveau, c’était pas non plus prévu comme ça puisque j’avais rendez vous à 9h30 sur place.

9h35 – le café est passé mais la brioche est restée. Je reste positive. Le ciel est bleu, les planches de surf rentrent encore dans la voiture et j’ai posé une demi baguette avec trois carreaux de chocolat sur ma combinaison.

9h36 – Manque d’habitude, j’ai failli arracher trois rétros en reculant. Les planches m’empêchent de voir tout le coté droit de la route. Pas grave. Les voitures que je ne vois pas, n’existent pas. On fait comme au permis, on a dit.

en savoir plus →

dans mon sac de randonnée – Port Louis

A la maison de l’ouest, les balades se font au choix; à pied sous la pluie ou à vélo le temps d’une éclaircie. Rapport au temps mi-mouillé, mi-brillant de cette fois-ci, c’est en bateau que l’on est finalement parti. Enfin presque. N’ayant pas de ponton à disposition dans le jardin ni de vrai marin sous la main, c’est plutôt en voiture que l’on a commencé cette drôle d’aventure.

en savoir plus →

dans mon sac de la St Sylvestre

En vrac, j’ai dans mon sac de quoi attiser la curiosité de qui que ce soit ayant l’envie d’y regarder. L’envie et un peu de courage aussi. Un duvet, le ukulele, un marteau, des feux d’artifice, mes lunettes, du dentifrice, une couverture et des allumettes.

La tente est partie avec J. Ainsi que le matelas gonflable, les pyjamas tout doux et les chaussettes de ski incongelables. Après tout ils n’ont prévus que 3 degrés cette nuit.

Bref, une fin d’année sans trop de cérémonie mais plutôt avec un grand feu au bord de l’eau, le clapotis des vagues et nos mélodies préférées. Je vous ai déjà parlé de Cocoon au ukulele?

Avec tout ça, je crois que l’on s’endormira avant minuit.

Peu importe la fin je crois aussi.

Ce que j’ai toujours aimé, ce sont les débuts passionnés et les commencements éclatants. Alors pour moi, ce qui est important, c’est que finalement l’on soit parmi les premiers à regarder le soleil se lever sur cette nouvelle année.

dans mon sac de voyage – la maison

A la maison, c’est facile. Les questions, les réponses, les doutes, tout ça, je les pose à l’entrée près du tapis et à la place, je prends mes chaussons. Après tout, ce sont les vacances on a dit. Alors je me laisse guider par mes envies, les marées et le temps de cuisson des crêpes garnies. Et la météo aussi. C’est durant ces moments que j’aime retrouver Lorient et l’océan. Souvent à pied sous la pluie, parfois à vélo le temps d’une éclaircie mais toujours avec un sourire qui s’affiche en grand.

en savoir plus →

dans mon sac de sport – l’aviron

En été comme en hiver, je rame. Un peu tout le temps et un peu partout en fait. Enfin, tant que les vagues ne dépasse pas le mètre cinquante, là je surfe mais c’est une autre histoire. La première fois où j’ai pu poser mes fesses sur un skiff, j’ai pas mal tenu l’équilibre. Puis j’ai pensé à ce que j’allais manger au gouter et le bateau s’est retourné. Littéralement. Avec moi dedans. Mes cheveux étaient encore mouillés quand j’ai compris que j’allais apprécier. Le sport et moi, on a un rapport plutôt simple. S’il me fait vivre l’effort sans réfléchir, j’adore. S’il me prend la tête, j’arrête. L’aviron, c’est un peu tout ça à la fois. De l’action, de la glisse et un simple besoin de concentration.

en savoir plus →