Catégorie: à la montagne (page 1 sur 2)

dans mon sac de sport – le snowboard les fesses dans la neige

Et maintenant que mes fesses et mon nez ont commencés à décongeler, je peux raconter le snowboard. Ou les planches à neige, c’est selon. Je crois que tout débute quand on a pris l’avion pour Genève. Ou peut être même avant quand on a parié à qui arriverait le premier en bas de la piste avec les yeux fermés. Ou juste après alors quand on a regardé Everest sur grand écran avec le son à fond et que j’avais la nette impression que le vent soufflait directement depuis la chaine de l’Himalaya jusque dans l’appartement.

Bref, concours de circonstances, le décors est posé, passons. Ellipse temporelle jusque la première chute.

en savoir plus →

dans mon sac de sport – préparer le ski

Ou le surf, ça marche aussi.

Finalement, c’est comme si l’automne était passé en un clin d’oeil. Bon, peut être deux car je me revois encore faire voler les feuilles mortes sous mes pieds. Et manger à la plage sans éternuer. C’était hier surement. Puis sont apparues les premières neiges. Toi même tu sais, ce sont celles que l’on voit en avion en arrivant. Celles qui recouvrent les sommets d’une sorte de manteau blanc. Celles qui annoncent le début de l’hiver, le surf, les randonnées en raquettes, le ski, la luge et les raclettes.

en savoir plus →

dans mon sac de nature – les ours et le mojito

Mine de rien, j’adore les ours blancs. Et les girafes à taches. Bon, elles n’ont rien à voir dans cette histoire mais je les aime quand même. Promis, je vous raconterais. Depuis La croisée des Mondes, je me suis persuadée qu’avoir une discussion avec Iorek Byrnison était une chose à faire en dépit de toute raison. Par la suite, j’ai revu mes objectifs et mes réalités. Alors j’ai simplement décidé que je naviguerai jusqu’en Arctique pour observer ces gros mammifères. Une sorte de voyage initiatique pour sorcière. Au même titre que la randonnée au Népal ou le tour en montgolfière. Puis j’ai lu cet article du Monde.

en savoir plus →

dans mon sac de randonnée – Fontan sur Saorge

Alors on était parti faire un peu les fous du côté de Tendes et de Saorge, tu te rappelles?

Poussés par la nuit, le froid et mon ventre, on est rentré en trébuchant sur les cailloux. Le sens de la pente, indiquait la suite du chemin, c’était bien car dans le noir, le marquage du sentier disparait sur les arbres et les bruits bizarres ne nous aident pas, même si ce n’est que le feuillage; ça va. La nuit à 16h; je note pour la prochaine fois. Je garde aussi en tête de retourner voir l’ophtalmo m’ayant dit que je devais avoir une bonne vision nocturne avec de telles pupilles.

en savoir plus →

dans mon sac de randonnée – Tendes

Au début, on devait louer une voiture et partir à l’aventure. Une voiture sans toit on avait dit pour regarder le ciel en roulant. Voir les nuages défiler au loin en s’étirant. Ceux, tout près, s’enfuyants. Et aussi sentir mes cheveux s’emmêler avec le vent. Ce week end, la météo avait d’autres envies. Des envies de nuages grondants et pleins de pluie. Donc à moins de vouloir circuler dans une baignoire, on a laissé la décapotable de côté.

en savoir plus →