dans mon sac de plaisirs – le café en Janvier

Après la plage, mon lit et le club d’aviron, la brûlerie de café est un de mes endroits préféré pour rêver. Bon, pas tout à fait le premier mais tout de même en très bonne position. Le fait que la patine du plancher ne cesse de m’étonner et que la vitrine laisse abondamment entrer le soleil entre les rayons n’y sont certainement pas étrangers. Et j’avoue que l’odeur de café y est aussi pour beaucoup. Toujours présente et souvent changeante, elle est une invitation permanente au voyage. D’une étagère à l’autre, je parcours donc du bout des doigts l’Amérique du sud, survole avec étonnement les Blue Mountains Jamaïcaines et m’attarde songeuse sur le Nicaragua.

Cette fois, le café est arrivé dans un grand carton. Un peu par manque de temps entre Noël et le Nouvel an mais aussi par curiosité et envie de changement. Trois kilos de bonheur en grains et autant de saveurs à découvrir tasses après tasse, tout doucement. Bon, la brûlerie et son atmosphère si particulière me manque déjà mais je me sens une âme d’aventurière. Une aventurière enrhumée et un peu cachée dans le canapé mais quand même.

dans le sac de claire - dans mon sac de plaisirs - les cafés de Janvier - vue du globe monde planisphère focalisée sur l'Amérique du sud et des paquets de café Lugat en premier plan café El toston

Des six mélanges essayés, trois m’ont un peu fait regretter de n’avoir pu les sentir en premier et trois m’ont complètement fait rêver. Alors je note ceux qui m’ont fait rêver car les autres; je les ai déjà oubliés:

  • El Toston (Nicaragua) – blend Caturra / Maracaturra / Maragogype
    Café tout rond aux notes de cacao et de caramel.
  • Bord du lac Kivu (Congo)
    Café élégant aux notes de cèdre, d’amandes fraiches, de terre, de fruits sec et de pain d’épices.
  • El Mombacho (Dipiltu au Nicaragua) – Caturra
    Café tout doux à l’arôme chocolat et praline. Celui là est parfait pour un cappuccino tant il se marie bien avec le lait chaud.

Et maintenant que l’hiver s’est installé, j’ai le droit d’accompagner chaque tasse d’un morceau de fondant au chocolat (si seulement). En revenant de l’aviron, je n’ai simplement pas trouvé de gouter qui soit meilleur. D’ailleurs, je vous mets la recette de côté pour la prochaine fois.

tous les cafés mentionnés ici peuvent se trouver sur maxicoffee

1 Commentaire

Ajoutes le tiens →

  1. mais Claire, c’est du commerce de café qu’il faut faire! Une super excuse d’aller au Nicaragua ou en Jamaïque… je peux porter les sacs!

Laisser un commentaire