Et pourquoi pas finalement? Évidemment, j’avais déjà entendu parler de cet évènement mais de loin. Juste comme ça, un peu vaguement. Peut être en lisant un article dans le coin d’un journal ou en ayant eu vent d’une anecdote à la radio. Bref, quelques mots saisis à la volée sur le rallye pas plus et il fallait déjà que je retourne à la chimie de l’hypothalamus. Je crois que les sports motorisés féminin n’ont pas une très grosse publicité. Alors quand J m’a dit qu’elles partaient de Nice à 15 heures pile ce samedi, j’ai fait preuve d’une curiosité presque infantile (c’est comme pénible mais en mignon) à voir celles qui partaient pour cet inconnu de sable en montant déjà sur les trottoirs.

en savoir plus →