Petite comme trois doigts, ma grand mère m’avait offert le premier tome d’Harry Potter. J’étais un peu vexée car c’est ce que tout le monde lisait et moi j’avais simplement besoin de me sentir différente. Sans hésiter, je l’ai donc mis de côté. Loin sous les éditions de la bibliothèque Rose. Puis je l’ai repris. Je ne sais plus si c’était par ennui ou par curiosité mais je ne l’ai plus quitté. Des goûters aux cours d’école, il m’a suivie. Toujours à portée de main, devant mes yeux, dans la voiture et dans les chemins. Depuis Août et les ciels azurs jusque Février et ses odeurs de cheminées. Il m’a accompagné et je l’ai dévoré. Juste relation. J est prévenu, ça va.

en savoir plus →